Antarès s’engage pour la journée mondiale des océans

Le 8 juin est le symbole de la journée mondiale des océans. Véritable poumon de la terre, ils recouvrent 70% de notre planète. Et c’est pour autant entre 8 et 12 millions de kilos de déchets plastiques qui s’échouent chaque année dans nos mers. Notre environnement est la première victime de cette pollution.

Cette journée a pour but de sensibiliser sur l’importance de la préservation du milieu marin. Pour célébrer cette journée, nous avons créé le « Antarès Blue Day ». Retour en images sur cet événement d’équipe, et de cohésion.

On en profite également pour vous donner quelques astuces à mettre en place (si ce n’est pas déjà fait) afin de réduire votre consommation de plastique.

Antarès s’engage pour les océans avec le « Blue Day »

Ce mercredi 8 juin, l’équipe d’Antarès s’est réunie sur la plage de la Tremblade afin de ramasser les déchets échoués sur la côte.

Notre partenaire Hassen, de l’association « Les Sabots du Cœur », accompagné d’Artiste et Hulk, 2 boulonnais blancs, se sont joints à nous pour célébrer cette journée mondiale des océans.

Équipé de sac de jute et de gants de ramassage, tout le personnel s’est engagé dans cette course aux ordures. De notre point de départ, le Galon d’Or, ce sont 5 kilomètres que nous avons parcourus pour atteindre notre point d’arrivée : la base nautique de la Tremblade. Le butin est estimé à 25 kilos de déchets ramassés, puis placés dans des bennes mises à disposition par la mairie de la Tremblade. Mais le « Antarès Blue Day » ne s’arrête pas là. C’est également un tote bag fabriqué en France, floqué à la main, en coton certifié GOTS issu de l’agriculture biologique. Pratique et résistant, il vous accompagnera au quotidien. Ce sac est aussi engagé : pour chaque vente, 3€ sont reversés à l’association « Les Sabots du Cœur ».

Pourquoi est-il nécessaire de protéger les océans 

Argument non-négligeable : 50 % de l’oxygène que nous respirons proviennent des océans. Mais dans l’éventualité où vous ne seriez pas encore convaincu, il faut savoir qu’ils absorbent 90% de la chaleur produite par l’activité humaine et 30% des gaz à effet de serre. Ces sources de carbone permettent donc de réguler le climat mondial.

Sans oublier que les mers et océans représentent une biodiversité très importante (on ne connaît pas, à ce jour, toutes les espèces maritimes).

Enfin, nous profitons grandement des océans dans plusieurs domaines : la nourriture, le transport, le commerce, l’énergie, le tourisme…

Comment protéger les océans ?

Il existe de nombreux gestes du quotidien permettant de limiter notre impact sur l’environnement, et plus particulièrement les océans.

Réduire son utilisation de plastique

C’est en moyenne 300 millions de tonnes que nous produisons chaque année. Pour autant, il existe une multitude de petits gestes du quotidien qui peuvent permettre de faire chuter ce nombre : favoriser une gourde plutôt que des bouteilles en plastiques, acheter en vrac, utiliser un tote bag, utiliser des gels douche ou shampoing solides, remplacer les tupperwares par des bocaux en verre. Et si l’utilisation du plastique est nécessaire, bien le trier pour qu’il soit recyclé.

Éviter les produits avec des microbilles

Le plus souvent présentes dans les produits de cosmétique, comme les exfoliants, les microbilles de plastiques sont très difficiles (voir impossibles) à récupérer compte tenu de leur taille. De nos salles de bain, elles terminent bien souvent dans nos océans et dans l’estomac des poissons.

Prendre soin de ne pas jeter ses mégots par terre

Ce geste, qui peut sembler anodin, est un véritable fléau pour les mers. Selon le centre de l’information de l’eau, sur les 137 milliards de mégots jetés sur terre chaque jour, 40% terminent dans les océans. Et il faut savoir qu’un seul mégot peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau. L’idéal est donc de jeter votre mégot directement dans une poubelle ou de disposer d’un cendrier de poche.

Consommer des espèces de poissons n’étant pas menacées

De nombreuses espèces de poisson sont victimes de la sur-pêche et sont donc menacées de voie d’extinction. Choisir avec précaution les poissons que vous consommez, favoriser la pêche française et les élevages de pleine mer plutôt que l’élevage permet de respecter les cycles des océans et de limiter le risque de voir certaines espèces totalement disparaître.
Découvrez le guide complet de Greenpeace.

Participer aux opérations de nettoyage du littoral

Le nettoyage du littoral vous permet de réaliser une action ponctuelle et concrète au profit de l’environnement. Le ramassage de déchet permet de protéger la fauve et la flore de lieux dont vous profitez peut-être vous-même lors de randonnées, ou de vacances.

Vous avouerez qu’il est toujours plus agréable de profiter d’une plage de sable fin plutôt qu’une plage d’ordures.

Sans oublier que cette action donne lieu à un recyclage ou une revalorisation de ces déchets abandonnés.

Cet événement « Antarès Blue Day » a permis à toute l’équipe de s’engager utilement au profit de l’environnement. Nous avons à cœur de préparer la prochaine édition.

Nous tenons à remercier Hassen, Artiste, Hulk pour leur bonne humeur, ainsi que Valérie Claude et Marie Raulier de l’office de tourisme communautaire de Royan pour leur implication.

journée mondiale des oceans antares 18

Commandez votre tote bag « Antarès Blue Day »

Les frais de ports sont offerts en Europe.

Tote bag Blue Day

15,00€

Tote bag Blue Day

Tote bag « Blue Day » Antarès Sellier en coton issu de l’agriculture biologique. Édition limitée fabriquée en France à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Océan.

découvrir le produit

Découvrez la vidéo Antarès Blue Day