3 conseils pour éviter les douleurs de dos de son cheval

Votre cheval peut montrer des signes de douleur de dos à différents moments : lors du pansage, lorsque vous posez votre selle sur son dos, au sanglage, au travail, ou simplement lorsque vous passez votre main sur son dos. Dans les cas que nous venons de citer, il s’agit de démonstrations extérieures. Mais il n’est pas impossible que votre cheval souffre de douleurs de dos sans même que vous ne vous rendiez réellement compte…


Outre le poids du cavalier, le dos est sollicité pour tous les efforts (plus ou moins sportifs) que vous allez lui demander. Véritable pont entre l’avant et l’arrière main, il est essentiel de prendre soin du dos de votre cheval afin de permettre son bon fonctionnement. C’est pourquoi, en collaboration avec Marine Cerles (ostéopathe professionnelle et directrice générale de l’école d’ostéopathie spécialisée EOS Animal), on vous suggère 3 conseils pour éviter les douleurs de dos de votre cheval.

Anatomie du dos du cheval

Le dos du cheval fait partie de la colonne vertébrale. Il est composé de :

  • 7 vertèbres cervicales,
  • 18 vertèbres dorsales (appelées aussi thoraciques). On retrouve, autours de celles-ci, tout un système musculo-squelettique,
  • 6 vertèbres lombaires,
  • 5 vertèbres sacrées (formant le saccrum),
  • 15 à 21 vertèbres caudales (coccygiennes, correspondant à la queue du cheval).

Le garrot est composé des 10 premières vertèbres thoraciques. Leurs processus épineux sont très hauts (pouvant dépasser les 30 cm). Cela a une importance capitale sur les douleurs de dos (ou l’absence de douleur).

En effet, si votre cheval relève son encolure, son dos se creuse et les ligaments, nuchal et supra-épineux, vont se détendre. Les extrémités du processus épineux du garrot (aussi appelées apophyses épineuses) se rapprochent provoquant des frictions.

Source : IFCE

Par opposition, lorsque votre cheval baisse son encolure, les ligaments, nuchal et supra-épineux, vont se tendre. Ainsi les extrémités du processus épineux vont s’éloigner et la colonne vertébrale va s’étirer. La ligne du dessus de votre cheval va donc monter et votre cheval peut ainsi se servir de son dos.

Source : IFCE

Le cercle vertueux recherché dans le travail de votre cheval : un garrot qui monte, un dos qui s’arrondit, un engagement de l’arrière-main.

Source : IFCE

Vous pouvez retrouver plus d’exercices sur le site de l’IFCE.

Les raisons de mal de dos de votre cheval

Une dorsalgie peut être due à de multiples causes.

Elle peut bien évidemment trouver son origine localement, mais également d’une zone plus éloignée. À titre d’exemple, certains muscles du dos trouvent leurs attaches au niveau des lombaires, voir même au niveau de la tête. Des soucis de pieds ou une sensibilité de la boite cornée peuvent engendrer une crispation lors des appuis et réceptions, causant des douleurs dorsales. C’est ce qu’on appelle les compensations.

Il est donc important de déceler la raison de cette douleur dorsale. Par la suite, le traitement présente deux possibilités :

  • il traite la cause de la dorsalgie et la douleur disparaît sur du long terme,
  • il intervient après trop de modifications des structures, et vise donc à soulager la douleur dorsale du cheval.

Comment éviter les douleurs de dos de votre cheval ?

L’idéal est de prévenir les paramètres causant les dorsalgie. Pour cela, on vous donne 3 conseils.

Conseil 1 : adapter le travail à votre cheval

Le travail, à pied ou monté, doit être adapté à l’âge et la morphologie de votre cheval. Une attention toute particulière est à porter aux jeunes chevaux dont la croissance n’est pas terminée. Veillez toujours à être progressif dans vos séances.

Pour préparer le dos de votre cheval, un échauffement préalable est nécessaire. La détente est l’occasion idéale pour préparer son dos et échauffer les muscles qui le composent. Nous vous recommandons, si cela vous est possible, de marcher rênes longues en extérieur.

[ Retrouvez les étapes d’une bonne détente dans notre article sur le sujet. ]

Conseil 2 : utiliser un matériel adapté

La selle d’équitation

Votre selle doit correspondre aux caractéristiques physiques de votre cheval. Dos court ou long, plus ou moins ensellé, garrot très prononcé… Nombreuses douleurs de dos sont les conséquences d’un matériel peu adapté. Il n’est pas chose facile, à l’œil nu, de savoir si votre selle correspond parfaitement à votre cheval. L’idéal est de faire appel à un professionnel qui réalisera un rendez-vous fitting

C’est ce que s’attachent à faire tous nos experts Antarès, formés en saddle fitting. C’est un travail d’observation afin d’étudier la morphologie du cheval, et son fonctionnement. Une prise de mesures très précise et spécifique est réalisée afin de créer une selle correspondant aux besoins du couple cheval/cavalier. Arnaud, notre expert de la région parisienne et Normandie nous donne ses recommandations.

« La première chose à regarder pour savoir si votre selle correspond à votre cheval, c’est l’équilibre de celle-ci. Posée sur le dos de votre cheval, elle doit reposer à bien à plat. Le troussequin et le pommeau doivent être alignés. »

Astuce d’expert :

  • si vous pouvez passer une main à plat entre les panneaux et le dos de votre cheval, c’est que votre selle ne convient pas.

« Le panneau de la selle doit épouser l’omoplate de haut en bas. Le contact doit être régulier. Il faut veiller à ce qu’aucun point de pression ne soit exercé. Il ne faut pas non plus que l’on puisse voir le jour de manière trop évidente. Si c’est le cas, c’est un problème d’équilibre. Il faut changer la selle ou les panneaux de celle-ci. Il ne faut pas négliger le ratio avant et arrière de la selle. On parle beaucoup des selles qui peuvent bloquer l’avant main du cheval, mais on oublie souvent l’arrière de la selle qui pourrait exercer des points d’appui sur le dos du cheval. À nouveau, c’est l’équilibre qui est le plus important. »

Astuce d’expert :

  • Sous le pommeau, lorsque la selle est sanglée, avec ou sans cavalier, vous devez pouvoir mesurer un espace d’environ 3 doigts serrés.

L’amortisseur

Beaucoup de cavaliers ont le réflexe, à tort, de penser qu’une matelassure supplémentaire permet d’éviter des problèmes de dos. Cependant, comme le confirme Arnaud, le choix d’un amortisseur doit être un acte réfléchi.

« Il faut que l’amortisseur réponde à un besoin de fitting clairement identifié. Dans le cas d’une selle sur-mesure, cela n’est pas nécessaire. Un amortisseur mal adapté risquerait de créer un point d’appui ou un déséquilibre. La selle sera plus en hauteur et on perdra du contact avec le cheval. »

« Ça reste cependant une bonne option pour une selle d’occasion, afin d’adapter la selle au dos du cheval. Pour le cas d’un jeune cheval qui n’aurait pas totalement terminé sa croissance, l’amortisseur à cales est une solution. Si vous montez plusieurs chevaux avec la même selle, l’amortisseur permet d’adapter sa selle aux spécificités du dos de chaque cheval. »

« C’est tout l’intérêt d’avoir recours à des personnes dont c’est le métier. Avec notre formation de saddle fitter, nous prenons toutes les dispositions nécessaires pour créer la selle idéale selon les besoins du couple cheval/cavalier. »

La sangle

Le choix de la sangle est également important. Un modèle inadapté pourrait limiter la liberté de mouvements et créer des dysfonctionnements, causant des douleurs de dos. Dans certains cas, la sangle peut même faire reculer la selle. Préférez des modèles anatomiques, légers et matelassés qui libéreront les coudes de votre cheval. Plus la sangle est large moins elle appuie sur un endroit précis.

Conseil 3 : faire intervenir un ostéopathe

Comme nous l’explique Marine Cerles, ostéopathe professionnelle, l’intervention d’un ostéopathe est variable selon les besoins de chaque animal.

Pour le cheval de sport 

Il est conseillé de faire intervenir un ostéopathe avant et après la saison de concours. Faites attention de prendre en compte le temps de rééducation après la séance.

Une ou deux séances pendant votre saison de concours sont conseillées, selon l’intensité d’entraînement et de compétitions.

Pour le cheval en croissance 

Une séance avant et une après le débourrage sont conseillées afin d’éviter un premier apprentissage douloureux au jeune cheval. Quelques mois après, une nouvelle séance d’entretien est recommandée. Sa musculature et son équilibre vont beaucoup évoluer pendant sa première année de travail.

Il est préférable d’entretenir régulièrement votre cheval, plutôt que de faire intervenir un ostéopathe uniquement lorsqu’un problème survient.

Motifs de consultation d’un ostéopathe

Cette liste, non exhaustive, vous donne quelques (bonnes) raisons de contacter un ostéopathe.

  • En cas de changement de comportement afin de déceler toutes dysfonctions ostéopathiques pouvant être à l’origine de cette modification soudaine.
  • Si votre cheval présente une réticence inhabituelle au travail, ou qu’il y a une baisse des performances.
  • Si une douleur se fait sentir au pansage, à la palpation, au posé de la selle ou au sanglage.
  • Bien évidemment, si votre cheval présente une boiterie montée.

Comment soulager les dorsalgies ?

Afin de soulager les dorsalgies il existe des exercices simples à mettre en place avant et après chaque séance de travail.

Tout d’abord un pansage actif réveille les muscles. Si vos installations le permettent, une préparation et une récupération au solarium permettront le soulagement de votre cheval grâce à la chaleur. À défaut de solarium, des couvertures massantes et chauffantes peuvent être des outils utiles avant et après l’effort du cheval. De plus, l’échauffement peut être initié au marcheur.

Vous pouvez également appliquer des crèmes visant à détendre les muscles.

Exercice pratique très facile à mettre en place : à l’aide d’une carotte, orientez la tête de votre cheval de part et d’autre de ses épaules, puis en direction du bassin avec un maximum d’amplitude. Cela va permettre l’étirement de l’encolure mais également du dos.

Comment choisir l’ostéopathe animalier ?

Un ostéopathe animalier doit avoir effectué 5 années d’études. Il doit être inscrit au Registre National d’Aptitude et posséder des techniques ostéopathiques variées pour mieux s’adapter au caractère de l’animal et aux besoins de son corps.

Les douleurs de dos sont des maux très fréquents chez les chevaux. Nous vous recommandons fortement de vérifier régulièrement que votre matériel soit bien adapté au physique de votre cheval.  À cela, doit s’ajouter un suivi continu par des professionnels de l’ostéopathie. Nous souhaitons remercier tout particulièrement Marine Cerles, directrice générale de l’école spécialisée EOS Animal pour ses précieux conseils. Comme cette dernière le souligne, veuillez à ne pas attendre que la douleur apparaisse chez votre cheval pour (ré)agir. Un entretien régulier lui apportera confort et bien-être.

Retrouvez l’école spécialisée EOS Animal sur Facebook et Instagram.

Les produits Antarès cités dans cet article :

Amortisseur Ergo Pad

150,00€

Amortisseur Ergo Pad

L’Ergo Pad est un amortisseur de confort pour selle d’obstacle et de dressage. Il est doté d’une technologie à mémoire de forme qui le rend particulièrement léger et adapté au dos du cheval. Sa maille 3D absorbe les chocs et diminue les points de pression. Il répartit le poids de la selle et du cavalier pour un meilleur confort pendant la pratique de l’équitation.

découvrir le produit
Amortisseur avec cales Adjust Pad

190,00€

Amortisseur avec cales Adjust Pad

Adjust Pad est un amortisseur de confort et de correction pour selle d’obstacle et de dressage. Il est doté d’une technologie à mémoire de forme qui le rend particulièrement léger et adapté au dos du cheval. Sa maille 3D absorbe les chocs et diminue les points de pression. Il possède aussi des poches pour y insérer des cales de correction. Vendu avec un lot de 4 cales (2 avant + 2 arrière).

découvrir le produit
Sangle anatomique longue

270,00€

Sangle anatomique longue

Forme anatomique avec une découpe accentuée derrière les coudes. Matelassure recouverte de cuir de veau souple. Système d’attache des enrênements recouvert d’une pièce de cuir, pour limiter tout risque d’accrochage avec les antérieurs du cheval.

découvrir le produit
Sangle courte anatomique

250,00€

Sangle courte anatomique

Sangle courte avec une forme anatomique et une découpe accentuée derrière les coudes.Matelassure recouverte de cuir de veau souple. Anneau D central et patte en cuir pour la fixation des enrênements.

découvrir le produit